Suivez notre actualité :
  • ISF
    Modification du Patrimoine en cours d'année
  • Banques
    Les stress tests
  • SCI
    Cessions de parts
  • Régimes Matrimoniaux
    Révocation d'une donation entre époux
  • Patrimoine Professionnel
    Conseiller un chef d’entreprise dans la gestion et la transmission du son patrimoine professionnel constitue une opération délicate.

Donations


Pas de donation-partage, sans partage!

De quoi s’agit-il ?

La Cour de cassation, à nouveau, dans un arrêt, publié au bulletin, en date du 20 novembre 2013 (Cass. 1re civ., 20 nov. 2013, n°12-25681, FS-PBI, cassation partielle), dans le prolongement d’un arrêt en date du 6 mars 2013 n°11-21892, réitère le principe suivant lequel  une donation-partage nécessite une répartition matérielle des biens donnés, par le donateur lui-même !

Question patrimoniale :

L’acte qui n’attribue que des droits indivis à deux des trois gratifiés peut-il être qualifié de donation-partage ou s’agit-il d’une “simple” donation avec les incidences patrimoniales liquidatives notamment successorales que l’on connaît ?

Position de la Cour de cassation :

Quelle que soit la qualification donnée à l’acte par les parties, l’acte qui n’attribue que des droits indivis à un ou plusieurs gratifiés doit s’analyser en une donation entre vifs !

Ci-dessous, extrait de l’attendu de l’arrêt rendu le 26 nov. 2013

(…)
“Sur le premier moyen :

Vu l’article 1075 du code civil dans sa rédaction antérieure à celle issue de la loi du 23 juin 2006 ;

Attendu qu’il n’y a de donation-partage que dans la mesure où l’ascendant effectue une répartition matérielle des biens donnés entre ses descendants ;

Attendu que, pour décider que l’acte du 5 février 1987 s’analyse en une donation-partage cumulative non soumise à rapport et non rescindable pour lésion et débouter, en conséquence, M. Thierry Y… de ses demandes de rapport, l’arrêt retient que le partage intervenu, accepté par les trois enfants, obéit aux dispositions des articles 1075 et suivants du code civil, peu important que tous les biens donnés n’aient pas été partagés entre les trois héritiers et qu’aux termes du même acte, M. Thierry Y… se soit engagé à liciter sa part à son frère et à sa soeur ;

Qu’en statuant ainsi, alors que, quelle qu’en ait été la qualification donnée par les parties, l‘acte litigieux, qui n’attribuait que des droits indivis à deux des trois gratifiés n’avait pu opérer un partage, de sorte que cet acte s’analysait en une donation entre vifs, la cour d’appel a violé le texte susvisé “
(…)

Observation(s), remarque(s) pratique(s) :

La doctrine, la plus autorisée note une certaine rigueur de la Cour de cassation dans l’appréciation des conditions de validité de la donation-partage ;

La même doctrine pose diverses questions induites par cette jurisprudence telles que : le moment où l’acte doit être requalifié en donation simple ? La portée civile, d’une part d’une telle déqualification en donation simple, et la portée fiscale, d’autre part ?

Enfin, une doctrine très autorisée salue  ce “rappel à l’ordre” de la Cour de cassation, tandis que la pratique s’inquiète pour les actes déjà signés et ne répondant pas à la définition de la donation-partage retenue par la Cour de cassation les 6 mars et 20 nov. 2013 !

Pour l’avenir, d’aucuns se demandent s’il existe des parades, des moyens, des techniques civilistes pour arriver au but recherché par les parties sans risque de déqualification avec les incidences civiles et fiscales y attachées pour un acte “censé” assurer la paix des familles et apparaissant comme “l’outil généralisé du règlement anticipé de sa succession”….?


Le reste de l'actualité

ISF
Modification du Patrimoine en cours d'année
Banques
Les stress tests
SCI
Cessions de parts
Régimes Matrimoniaux
Révocation d'une donation entre époux
Patrimoine Professionnel
Conseiller un chef d’entreprise dans la gestion et la transmission du son patrimoine professionnel constitue une opération délicate.
CIPAV
Digne de confiance?
Cotisations sociales sur les dividendes des sociétés à responsabilité limitée
Question écrite n° 08319 de M. Jean-Marc Pastor (Tarn - SOC) publiée dans le JO Sénat du 26/09/2013 - page 2751
Réforme des Retraites
La loi sur la réforme des retraites a finalement été adoptée le 18 décembre dernier. Que faut-il en retenir ? Les principaux éléments sont listés dans cet article.
Plus-Values Immobilières
Plus-value immobilières : Cession de l’immeuble par une SCI ou Cessions des titres par ses associés ? Un choix délicat !
Prime de Bilan du dirigeant
Imposition de la prime de bilan du dirigeant : en année N ou N+1
Charges déductibles du revenu
Charges déductibles du revenu brut global et déductibilité partielle (et éventuelle) de la CSG
La Prévoyance
La prévoyance, probablement inutile et pourtant absolument obligatoire…
Charges sociales sur dividendes
Charges sociales sur dividendes: le nouvel épisode du 14 février 2014
Pacte Tontinier
La tontine n’exclut pas l’indivision…en jouissance seulement
Siège
132, rue Bocagère
50400 YQUELON
Adresse postale
BP 525
50405 GRANVILLE CEDEX

Tél : 02 33 51 05 30  Fax : 02 33 59 19 50

suivez-nous


RSS
Facebook
LinkedIn
Realisation Web-Interactive